Comme tous les collègues, en tant que PES, vous avez le droit de faire grève ! Le SNUipp-FSU 86 fait le point avec vous sur vos droits. 

 

Ai-je le droit de faire grève ?

Oui, bien sûr, c’est un droit (cf . Loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires. Loi dite loi Le Pors). Que vous soyez fonctionnaires stagiaires ou titulaires vos droits en matière de grève sont identiques. Vous avez droit de faire grève un jour de classe comme un jour de cours à l’INSPE.

 

Comment faire ?

Tout·e enseignant·e « devant élèves » le jour de la grève doit déclarer son intention d’y prendre part à son IEN ou à son IA (courrier, mail, fax), au moins quarante-huit heures (comprenant au moins un jour ouvré) avant la grève. Vous pouvez informer l’INSPE si vous êtes en formation ce jour-là.

Exemple : pour les PES qui sont en classe le jeudi 23 septembre, l’intention est à envoyer lundi 20 au plus tard.  Pour un mouvement le mardi 26, l’intention de grève serait à envoyer avant samedi 23 minuit.

 

Comment peuvent réagir les parents ?

Le dialogue est le maître mot. Les parents sont généralement à l’écoute lorsque les enseignant-es se mettent en grève, qu’ils et elles vont perdre une journée de salaire, pour défendre le service public, les postes, les conditions de travail… dont dépendent directement le bien-être de leur enfant et sa scolarité.

 

Un modèle de lettre aux parents est toujours disponible sur notre site dans l’article qui appelle à la mobilisation. Attention, cette lettre ne doit pas être lue par les élèves donc elle ne doit pas être collée dans le cahier de liaison. Elle doit être remise agrafée ou sous enveloppe à l’élève ou directement en mains propres aux parents.

 

Faire grève, ça sert encore à quelque chose aujourd’hui ?

Il existe aussi des campagnes de pétition, des rassemblements ou manifestations hors temps scolaire… Mais, jusqu’à présent, on n’a pas trouvé meilleur moyen que la grève pour obtenir des avancées,changer les choses pour faire prendre conscience de problèmes, pour médiatiser ces questions, mais aussi pour prendre le temps de se réunir en assemblées générales. La grève est un outil qui permet d’exprimer notre mécontentement en revendications. Les actions/mobilisations massives permettent de créer un rapport de force qui entrainent des avancées. On n’a pas l’assurance que ça fonctionnera mais on est sûr d’une chose, si personne ne bouge, rien ne changera.

 

Au fait, quelles incidences sur ma titularisation ? Pour mon avancement de carrière ?

Se mettre en grève est un droit qui ne peut subir aucune restriction ni pression. Aucun lien ne peut se faire entre votre évaluation-titularisation et votre participation à une grève, à un stage syndical…

Les collègues qui font partie de votre équipe de suivi seront peut-être aussi en grève d’ailleurs! Ces actes sont des actes individuels et totalement légaux.

Quelles incidences sur mon salaire ?

1/30ème du salaire (que le jour de grève soit un jour d’INSPE ou de classe) sans perte d’ancienneté générale de service (AGS).

 

droitdegrevepes